Le décret de Loi du  20 mai 2010

    Suite à ce décret, seuls les psychologues et les psychiatres pourront désormais user de plein droit du titre de psychothérapeute.

 

     Les psychothérapeutes qui exerçaient depuis plus de 5 ans à la date du décret d'application ont eu la possibilité de présenter un dossier à l'ARS (agence régionale de santé) pour pouvoir continuer à utiliser ce titre.

 

     La commission avait alors la possibilité d'accepter, de refuser, ou de demander un complément de formation, qui devait être réalisé avant le 1er janvier 2016.

 

   

     A titre personnel, j'ai effectué à la demande de l'Agence Régionale de Santé de Seine-Maritime un complément de formation de 200 h en psychopathologie.

 

     N'ayant pas trouvé de stage en secteur hospitalier, je n'ai  pas rempli les exigences du décret de Loi, et je ne suis plus habilité à user du titre de psychothérapeute depuis le 1er janvier 2016

 

 

Conséquences pour le patient

 

    Tous les psychothérapeutes qui n'ont plus le droit d'user du titre de psychothérapeute ont dû en trouver un autre !

     Les organisations de psychothérapeutes se sont mis d'accord sur un nouveau titre : psychopraticien !

 

     Cela fait une catégorie de psy supplémentaire, ce qui ajoute encore à la confusion déjà existente, la majorité des personnes ne pouvant déjà pas différencier psychologues, psychiatres, psychanalystes et psychothérapeutes...

 

     Je ne crois pas que le patient soit finalement gagnant, c'est dommage.